Description du projet

Bâton Rouge

Bâton Rouge naît de la rencontre d’Alain Robak, réalisateur et musicien – qui a commis, entre autres, un film gore devenu culte : Baby Blood, avec Alain Chabat -, et de la chanteuse et auteure italo-camerounaise Kika Tisba, qui prête sa voix à des projets tels que le Nervure Factory (électro jazz, New York), ou le Lady Guaïba Swing band d’Emmanuel Tugny, dont elle crée et arrange les chœurs.

Le duo se forme à l’occasion d’une tournée à Hawaï autour de la promotion des artistes français à l’étranger. Une fois rentrés, le succès de leur répertoire les incite à le proposer aussi sur les scènes françaises. Ils sont rejoints par le percussionniste Manu Joulia, du groupe mythique Castafiore Bazooka d’Élisabeth Wiener.

Représentation

A GOOD MAN IS HARD TO FIND - Concert

le vendredi 13 décembre à 20h00, au Théâtre Douze
Durée : 1H15

Réserver

Bâton Rouge est une marmite musicale métissée, un trio acoustique qui a pour ambition de traverser un imaginaire intime, tissé de blues de la Nouvelle-Orléans, de chansons françaises et de chansons traditionnelles créoles.

Jonglant avec une guitare hawaïenne, une autoharpe, un cajon, Bâton Rouge livre une musique dépouillée, organique, qui fait la part belle aux textes et aux émotions, dramatiques, joyeux, énergiques ou sentimentaux. Riches de sonorités granuleuses, la langueur sans apprêt de cette voix profonde, qu’elle chante en anglais, en créole ou en français, nous embarque pour un voyage doux et grave à la fois, sensuel, rêveur, rayonnant, à l’image de ces contrées lointaines. Le répertoire rend hommage aux poètes, aux chanteuses de blues du monde entier.

Qu’il s’agisse de morceaux traditionnels revisités ou de compositions originales, il flotte dans ces chansons quelque chose d’intemporel, de naturel et d’intense à la fois : un parfum essentiel de liberté et d’humanisme.