Compagnie Elizabeth Czerczuk2018-11-16T10:40:20+00:00

Project Description

Troupe Elizabeth Czerczuk
Réserver

Troupe Elizabeth Czerczuk

Elizabeth Czerczuk ouvre ce nouveau théâtre à Paris en octobre 2017,dans le 12e arrondissement. D’origine polonaise et engagée dans son projet créateur depuis de nombreuses années, elle propose dans ce lieu une forme théâtrale fondée essentiellement sur l’émotion, dont le médiateur principal avec le public n’est pas tant le texte figé que le corps et la parole incarnée.

Le résultat se veut surprenant et polymorphe. Les comédiens-danseurs y donnent tout leur être, leur âme, au service d’une proposition artistique incroyable de cohérence et d’expressivité. Murs peints en noir, mannequins habillés à la mode gothique, tableaux de grands maîtres polonais, l’espace installe d’emblée le visiteur dans cette atmosphère singulière où la mort et la folie sont omniprésentes, tout en offrant des perspectives de rédemption et d’émancipation. Avec ses 1 000 mètres carrés, ce nouvel écrin offre également à sa compagnie, et aux productions entrant dans la ligne esthétique du théâtre, la possibilité de développer cette liaison particulière avec le spectateur. Dans la perspective d’une quête entre spectateurs et artistes.

Représentation

LES INASSOUVIS- Théâtre

Le 11 décembre à 20h00, au Théâtre Elizabeth Czerczuk.

À travers l’itinéraire d’êtres déchirés par leur propre destin, Elizabeth Czerczuk pose un regard sans concessions sur la superficialité du monde et l’aliénation de l’humain. Une épopée en trois actes, surréaliste, tourbillonnante, rythmée par une musique originale, inspirée de l’avant-gardisme polonais des années 1960-1970.

Dans Les Inassouvis, Elizabeth Czerczuk livre ainsi certaines clés de lecture de son univers fait d’enfance et de mort. De guerre et d’une grande tendresse qui se qui se dissimule derrière des gestes d’automates détraqués et des lumières étranges, des mots tranchants, une musique enivrante et sous des vêtements gothico-baroques. Mais chez Elizabeth Czerczuk, le dévoilement ne va pas sans de nouveaux mystères. La succession de tableaux qui composent le spectacle en regorge. Fruit d’une année de travail intense, Les Inassouvis ouvre en effet au T.E.C. un nouveau chapitre artistique dans la continuité du précédent. Très féminin, plein de folie et de solitude. Mais aussi d’amour. travail intense, Les Inassouvis ouvre en effet au T.E.C. un nouveau chapitre artistique dans la continuité du précédent. Très féminin, plein de folie et de solitude. Mais aussi d’amour.