Description du projet

Stéphane Bissières & Maflohé Passedouet

Musicien & Chorégraphe

Ivoire

Le 100ecs
Représentation le samedi 16 décembre à 20h30

La pièce est le fruit d’une écriture musicale minimaliste au croisement de la danse, des arts numériques et des musiques improvisées. Stéphane Bissières crée ici un dispositif électronique partiellement « génératif », élaboré de façon à donner aussi la possibilité d’un contrôle total par le musicien dans le cadre de la performance. La synthèse granulaire fragmente le son acoustique en micro éléments, le déstructure et le reconstruit en temps réel sous une forme différente. La percussion des marteaux sur les cordes se prolonge et modifie la perception de l’espace sonore. Le temps se dilate et provoque une sensation de suspension, méditative.
La création danse est construite sur mesure dans l’installation présente sur le lieu. La chorégraphie interagit avec la musique tout en se jouant de l’espace, de jeux de lumières et de miroirs de l’installation qui multiplient les présences, terrain de jeu aux apparitions et disparitions, à l’immobilité ou la frénésie.

Stéphane Bissières est compositeur et artiste numérique. Ses travaux s’axent sur notre relation à la technologie et sur les formes d’hybridation avec la machine dans le processus créatif.
Maflohé Passedouet est artiste plasticienne, scénographe, fondatrice et directrice artistique de la Compagnie Mobilis-Immobilis. Sa recherche chorégraphique s’articule autour du questionnement sur les interfaces entre le corps et les technologies numériques.
Nam Kuyung Kim est danseuse contemporaine. Elle a été formée à l’université nationale des arts de Séoul et auprès de Mathilde Monnier en France. Elle travaille pour de nombreux chorégraphes : Pietragalla, James Thierrée, Christian Blaise, Christian Bourigault, etc.