Francesca Bonato2018-11-16T10:12:03+00:00

Project Description

Francesca Bonato
Réserver

Francesca Bonato

Après avoir suivi des formations en Bologne (Italie), aux Pays Bas (Amsterdam)et à Paris, Francesca Bonato danse et interprète auprès de chorégraphes de renom: Blanca Li, Pedro Pauwels, Brigitte Dumez, Kitsou Dubois. En 2004, elle entame une riche collaboration avec l’opéra et collabore avec Alexandra Lacroix sur ses innovantes créations lyriques (Auditorium du Musée d’Orsay, Athénée-Théâtre Louis Jouvet, tournées en France et à l’étranger). En 2016, elle crée pour le Festival Musica Nigella la pièce chorégraphique et vidéo “Appalachian Spring” (A. Copland), pour 2 danseuses et 13 instrumentistes.

Ses rencontres avec Adrien Mondot (le créateur de Pixel) sur ‘‘L’Espace d’un Instant’’, et avec Francis Lestienne, professeur de Neuro-sciences à Université de Caen, sur Sens 2, lui ouvrent les portes à la recherche d’un rapport intime entre mouvement corporel et sa perception virtuelle. Depuis, son œuvre chorégraphique tisse des liens avec les univers de la vidéo et des nouvelles technologies, tout en travaillant sur un rapport non conventionnel entre interprète et public. Elle approfondit la recherche sur les «états de corps» du danseur et du non danseur et d’une conscience accrue de son espace corporel, et poursuit l’exploration d’un espace scénique inusité.

Représentation

LES VOIX DES ARCANES - Danse

Le 20 décembre à 20h30, au IOOecs.

Dans un monde en accélération constante, la perte de repères pousse à chercher du réconfort, des réponses. On peut se demander pourquoi aujourd’hui tant de gens font appel à la lecture des Tarots ou d’autres pratiques divinatoires.

‘‘Tirer’’ ces cartes à travers l’outil numérique aujourd’hui c’est soulever des questionnements profonds aux résonances actuelles: que se passe-t-il quand une Carte, conçue dans un passé lointain pour véhiculer une signification et des valeurs immuables, se réveille dans le monde actuel et fait face à une réalité en rapide mutation, où l’éphémère semble avoir le même poids que l’éternel ? Que se passe-t-il dans la confrontation entre ces valeurs ancestrales et celles du monde contemporain ? Comment les valeurs du passé affrontent le monde actuel, et comment le monde actuel les accueille ? Pouvons-nous donner à ces valeurs ancestrales une nouvelle lecture? Les allégories du passé aident-elles le monde contemporain à retrouver des valeurs perdues et du sens à l’existence ou les deux mondes sont-ils destinés à s’affronter et se détruire ?

Création chorégraphique & musicale : Francesca Bonato et Aurélien Dumont, avec la collaboration des interprètes.
Image : Gabriele Alessandrini et Maxime Trevisiol.
Interprètes : Soukaina Alami, danseuse Flore Fruchart, danseuse, mezzo-soprano, Paul-Alexandre Dubois, baryton, comédien, Francesca Bonato, danseuse.
Musique vivante : Hélène Colombotti, percussions / Antonin Lefaure, alto / Cloé Luca, contrebasse.
ADAMI – SACD Musique de Scène, Banque Populaire Rives de Paris. Une co-production Cie La Grande Fugue – Ensemble Musica Nigella.